Progression d’INSPIRE en France en 2015

Tous les ans, le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie (MEDDE) publie un rapport faisant état du déploiement de la Directive INSPIRE en France. Ce rapport se matérialise par une série d’indicateurs statistiques définis par l’Europe et partagés par les 27 pays membres de l’Union (nombre de données cataloguées, de données visualisables, données téléchargeables, …).

Ces indicateurs prennent en compte les données concernées par INSPIRE et déclarées au sein du Géocatalogue National. Rappelons juste que la directive INSPIRE impose que chaque série de données géographiques appartenant à son périmètre soit précisément décrite par une fiche électronique de métadonnées et que ces fiches de métadonnées soient tenues à jour et répertoriées dans des catalogues en ligne sur Internet, équipés d’un moteur de recherche.

INSPIRE

En 2015, de plus en plus de données et de services…

Le nombre de données déclarées sur le Géocatalogue National continue d’augmenter fortement. Aujourd’hui, près de 18 000 données sont cataloguées, soit une augmentation de 131% par rapport à 2014 ! Plus important, la qualité des métadonnées progresse également ; en 2015, 89% des métadonnées sont conformes à la Directive Inspire contre 81% en 2014.

Cette nette progression est due à la forte augmentation des métadonnées relatives aux services de téléchargement ; ce qui met en évidence l’importance des efforts consentis par les producteurs pour faciliter l’accès aux données géographiques.

…mais toujours difficilement accessibles

L’intérêt des utilisateurs pour les services de recherche, de visualisation et de téléchargement proposés par le Géocatalogue se confirme mais se tasse aussi puisqu’il n’augmente que de 9% cette année, contre 100% l’année dernière. En cause, l’offre de service qui ne suit pas le rythme des données déclarées. En effet, seules :

  • 47% des données sont visualisables contre 52% en 2014
  • 38% des données sont téléchargeables contre 44% en 2014
  • 35% sont à la fois visualisables et téléchargeables contre 29% en 2014

Limites & Perspectives

Grâce aux réseaux d’acteurs mis en place par les Infrastructures de données géographiques nationales, régionales et départementales, la Directive INSPIRE est de mieux en mieux assimilée et prise en considération par les acteurs publics qui s’appliquent à se mettre en conformité. Néanmoins, des difficultés subsistent sur les offres de service. La technicité du sujet, le manque de ressources humaines et la baisse des budgets en général, et ceux alloués à cette mission en particulier, sont de véritables freins.

Si les tendances qui se dessinent pour l’avenir sont claires (mutualisation des ressources et des outils, partage des informations, démarche Open data), elles sont toutes conditionnées par une phase – nécessaire mais non suffisante – d’identification et de catalogage des données.

Pour en savoir plus, retrouvez l’ensemble du rapport du CNIG sous ce lien.

Pour savoir comment les utilisateurs de la Plateforme Isogeo mettent en oeuvre la Directive Inspire sur leur territoire, visionnez notre webinaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Unable to load the Are You a Human PlayThru™. Please contact the site owner to report the problem.