INSPIRE : place aux services et aux données harmonisées !

Tous les trois ans le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie (MEDDE) publie un rapport faisant état du déploiement de la Directive Inspire en France.

Ce rapport se matérialise par une série d’indicateurs statistiques définis par l’Europe et partagés par les 27 pays membres (nb. de données cataloguées, nb. de données visualisables, nb. de données téléchargeables, etc). Ces indicateurs prennent en compte les données concernées par Inspire et déclarées au sein du Géocatalogue National

Nous vous avons concocté un petit résumé du rapport… à la sauce Isogeo !

RapportINSPIRE-2016

Ce qu’il faut retenir pour l’année 2016

  • de plus en plus de métadonnées :)

Par rapport à 2013, le nombre de données et de services déclarés sur le Géocatalogue National a quasiment été multiplié par 9 ! Aujourd’hui plus de 30 000 données et 4 000 services sont catalogués. Cette nette progression met en évidence l’importance des efforts consentis par les producteurs de données et l’adhésion de ces derniers aux enjeux du partage.

  • des métadonnées de meilleure qualité :)

En 2016, 90 % des métadonnées sont conformes aux attentes de la Directive Inspire. Ce qui est remarquable, compte-tenu de l’augmentation importante du nombre de métadonnées.

Cette évolution traduit l’effort important des producteurs et montre aussi l’impact d’outils d’aide à la saisie et à la conformité tel qu’Isogeo.

  • une offre de service pas à la hauteur des attentes :(

En 2016, les services de recherche, de visualisation et de téléchargement proposés par le Géocatalogue ont été largement plus utilisés qu’en 2013. Malgré cette forte demande, l’offre de services augmente doucement et reste modeste. En effet, seul 45% des données sont visualisables, 66% des données sont téléchargeables et 38% sont à la fois visualisables et téléchargeables.

  • peu de données harmonisées !

En 2016, seules 919 données ont été déclarées conformes aux spécifications de la Directive par les producteurs, contre 0 en 2013 ! A noter que la mise en conformité des données est LE défi à relever. En 2017 les données de l’annexe I devront être conformes, celles décrites dans les thèmes des annexes II et III devront être conformes en 2019.

Pour en savoir plus, retrouvez l’ensemble du rapport sous ce lien

Les utilisateurs Isogeo parmi les principaux contributeurs

Les principaux contributeurs sont les DDT(M) et les DREAL avec plus de 70% des données. Les Conseils départementaux et les EPCI sont également des contributeurs importants. Parmi les plus dynamiques, beaucoup ont choisi de cataloguer et valoriser leurs données avec Isogeo.

Départements

En 2016, sur les 12 départements les plus actifs dans la mise en œuvre de la Directive, 6 contribuent avec Isogeo.

Soulignons notamment le travail remarquable fait par le département de la Mayenne (cité dans le rapport p31) qui occupe la première place avec 302 données documentées et téléchargeables ! (pour les plus intéressés, vous pouvez revisionner le webinaire sur Inspire et geomayenne.fr).

Rapport-INSPIRE-DEP2

Source : http://geocat.docinspire.eu/tdb.php, moisson du 04/07/2016.

Collectivités

Les collectivités sont globalement moins contributrices que les départements car elles produisent moins de données concernées par la Directive. Sur les 10 premières, 3 sont utilisatrices d’Isogeo. Lorient Agglomération a notamment été citée dans le rapport p.33, en particulier pour sa politique d’ouverture des données publiques (pour les plus intéressés, vous pouvez revisionner le webinaire sur Lorient et Inspire).

Comment devenir champion d’Inspire ?

Les utilisateurs de la plateforme Isogeo qui occupent les premières places du podium Inspire ont atteint leur objectif  grâce à la combinaison de leur volonté politique et des capacités d’Isogeo.

CartePostale-Aout2016-prop4

Une plateforme

La plateforme Isogeo propose notamment les fonctionnalités Inspire suivantes :

  • Éditeur et validateur de métadonnée conforme aux spécifications de la Directive Inspire (domaines de valeurs normalisés, aide à la saisie, etc.)
  • Gestionnaire de ressources associées comme les services de visualisation et de téléchargement (WMS, WFS, ESRI service web, etc.)
  • Hébergement et mise à disposition de données en ligne
  • Générateur de site web dédiés à la diffusion et à la consultation des catalogues
  • Client et serveur CSW intégrées : service web de partage et de recherche de données cataloguées
  • Possibilité de monter un réseau de partenaires dédié au partage de données SIG

Une expertise

En tant qu’expert de la directive et de sa mise en œuvre, Isogeo est :

Rendez-vous l’année prochaine pour une prochaine analyse !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Unable to load the Are You a Human PlayThru™. Please contact the site owner to report the problem.